«Räuchle» (fumée d’encens)

La véritable ambiance de Noël naît à Appenzell lorsque de petits nuages bleus d’encens traversent toute la maison et répandent partout un merveilleux parfum.

 

Lieu

Appenzell-Rhodes Intérieures

 

Temps

Noël, Saint-Sylvestre, Fête des Rois

 
 

À la campagne, on fait ici et là de la fumée d’encens («g räuchlet») en utilisant une poêle. On place du charbon, de l’encens et des rameaux («Palmstüdeli») dans une vieille poêle. Le soir de Noël, à la tombée de la nuit, le père de famille traverse toutes les pièces de la maison, l’étable et tourne également autour de la maison et de la dépendance en portant la poêle à encens, dont émane une fumée odorante lorsqu’on la remue.

 

Dans le même temps, le reste de la famille se rassemble dans la pièce de séjour et fait des prières. Jadis tout au moins, le petit psautier contre maux et accidents («Öbel ond Oofall») était considéré comme la prière adéquate accompagnant les fumées d’encens. Toute cette cérémonie est renouvelée le soir de la Saint-Sylvestre et la veille de l’Epiphanie. Alors que l’encensement servait à chasser les démons pendant la période préchrétienne, il est aujourd’hui l’expression de la consécration chrétienne.