Randonner en toute sécurité

Demandez-vous pourquoi vous voulez entreprendre la randonnée: doit-elle vous apporter une agréable détente ou être un défi sportif? Êtes-vous seul, à deux ou en famille? Une planification méticuleuse permet d’éviter de nombreux accidents au cours de la randonnée. Pour choisir les itinéraires, déterminer les distances, le dénivelé et le temps de marche, utilisez des cartes et des guides de randonnée. Ils fournissent également de précieuses informations sur la nature du terrain et l’état des chemins.

 

Définition des «chemins de randonnée»

Balisés en jaune

On peut pratiquer les chemins de randonnée sans connaissances particulières. Il suffit de porter de bonnes chaussures de marche, une tenue adaptée aux conditions atmosphériques et une petite trousse pharmaceutique. En règle générale, les chemins de randonnée ne présentent aucun risque. Par temps humide ou en présence de neige ou d’herbe, il faut faire attention à ne pas glisser.

 

Définition des «chemins de montagne»

Balisés en blanc-rouge-blanc

Les randonneurs de montagne doivent pouvoir se faire une idée exacte des conditions et des risques en montagne. De manière générale, il est indispensable d’avoir une marche très assurée. Seuls les randonneurs non sujets au vertige peuvent s’engager sur des chemins exposés. L’équipement de base comprend de bonnes chaussures de montagne avec semelle antidérapante et des vêtements protégeant du froid, du vent et de la pluie. Le sac à dos doit contenir une petite trousse pharmaceutique, des cartes de randonnée et suffisamment de boisson et de nourriture. En montagne, il faut se méfier des chutes de pierres. Les pentes escarpées et humides couvertes d’herbe de même que les champs de neige présentent un risque accru de glissade et de chute.

 

Définition des «chemins alpins»

Balisés en blanc-bleu-blanc

Les itinéraires alpins traversent des zones alpines souvent dépourvues de chemins, des glaciers ou des endroits rocheux comportant de courtes escalades. Les aménagements se limitent à la sécurisation d’endroits particulièrement exposés comportant un risque de chute. Une très bonne condition physique, une expérience en montagne, une totale absence de vertige et une grande sûreté dans la marche sont ici indispensables. Il est nécessaire de savoir se servir d’une corde et d’un piolet et de savoir effectuer des parties d’escalade à mains nues.Ces chemins ne doivent être empruntés qu’en compagnie de personnes ayant de l’expérience de la haute montagne, ou éventuellement de guides de haute montagne.

 

Le bon équipement

En montagne, le temps peut changer de manière brusque et inopinée (pluie, orage, grêle, neige jusqu’à basse altitude, même en été et en automne). C’est pourquoi un équipement adapté est d’une importance vitale. 

 

Le bon comportement

Ne jamais s’écarter des chemins de randonnée officiellement balisés. Marcher à petits pas à une cadence régulière permet d’économiser ses forces en montée et de ménager ses articulations en descente. Ne prendre aucun risque lorsque le mauvais temps se déclare, en cas d’indisposition (faiblesse) ou d’autres difficultés. Faire demi-tour à temps et ne pas chercher à forcer. 

 

Un milieu sensible

L’Alpstein, avec sa zone de collines des Préalpes, accueille une multitude d'espèces animales et végétales. Il nous faut respecter, protéger et conserver ce milieu de vie. La variété des espèces ne doit ne aucun cas être mise en danger par les adeptes de la randonnée, du vélo ou de la course à pied. Les animaux en particulier sont extrêmement sensibles à tout dérangement. Les perturbations peuvent provoquer la disparition des espèces menacées. Nous vous demandons instamment de respecter la nature.