Montée aux alpages et désalpe

Les montées aux alpages se déroulent tôt le matin, contrairement aux désalpes, qui n’arrivent qu’en fin d’après-midi dans la vallée. Le cortège de la transhumance est ouvert par les chèvres «Gäässe» d’Appenzell tenues en laisse par des enfants en jolis costumes traditionnels. Après les chèvres viennent les vaches, les génisses et les veaux, un taureau et le cheval tirant le Ledi (chariot de bois à deux essieux). Sur le chariot sont placés tous les outils qui étaient utilisés jadis pour la fabrication du fromage et du beurre dans les alpages. Le propriétaire du troupeau ferme la marche dans sa robe brune. À ses côtés, le chien de berger d’Appenzell, «de Bläss», veille à ce qu’aucun bovin ne s’écarte de la route. 

 

Lieu

Alpstein

 

Temps

Les montées aux alpages: À partir de fin mai
Les désalpes: La mi- août à la mi- septembre

 
 

Le plus important de toute montée aux alpages, ce sont les trois vaches porteuses de cloches qui sont menées par un pâtre en costume de fête. Il porte sur l’épaule gauche le «Fahreimer», dont le fond («Fahreimerbödeli») a été orné de peintures artistiques. Les trois cloches, dont les sons ont été harmonisés au sixième, septième et huitième degré, sont la fierté de la population paysanne des deux côtés du Säntis. Le rôle principal des quatre pâtres qui suivent les vaches aux cloches est d’ajouter leurs chants aux sons des trois instruments, qui, fait unique au monde, sont joués par des vach

 
 
Aucune actualité disponible.