Loin du pays

À l’âge de cinq ans, Evelyn émigre en Nouvelle-Zélande avec sa famille. Douze ans plus tard, elle découvre le grand amour dans son village d’origine. Evelyn Manser est née à Appenzell. Elle est agricultrice et dévoile aujourd’hui aux visiteurs tous les atouts du pays d’Appenzell.

 

Des airs de yodel retentissent du magnétophone et les vagues du Pacifique grondent en arrière-plan. Tel est le monde que se sont créés les six membres de la famille Fässler. Un monde marqué par l’univers familier de leur pays d’origine. Exactement 18 761 kilomètres à vol d’oiseau séparent la Suisse de la Nouvelle-Zélande.

«J’ai passé de beaux moments de ma vie en Nouvelle-Zélande» nous raconte Evelyn lorsqu’elle évoque son enfance, «grâce à des connaissances et des amis qui nous ont aidés au début.» En 1980, ses parents décident de s’expatrier en Nouvelle-Zélande avec elle, ses deux frères et sa sœur. «Mon père voulait voir du pays» raconte-t-elle. De nombreuses années auparavant, en 1956, le père d’Evelyn était déjà parti pour un long voyage. Il avait pris un bateau et avait vécu six ans en Nouvelle-Zélande et en Australie.

La famille Fässler se construit une nouvelle existence en Nouvelle-Zélande. Mais sans pour autant couper les ponts avec le pays: «Nous avions emporté nos costumes folkloriques d’enfants et nous les portions à l’occasion d’événements organisés par le club suisse» nous relate Evelyn et «notre père tenait de tout cœur à certaines traditions». C’est ainsi que la famille fêtait Noël le 24 décembre, et pas le 25 décembre comme le font les Néo-Zélandais. Répandre de l’encens ou se rendre à l’église faisaient également partie des coutumes annuelles.

 

«La langue, mon métier et mes racines m’ont ramenée à Appenzell»

En fait, Evelyn n’avait prévu qu’un séjour de trois ans à Appenzell. Elle voulait faire un apprentissage de coiffeuse, améliorer ses connaissances en allemand et rechercher ses origines. Sa sœur et elle quittent donc la Nouvelle-Zélande et arrivent à Appenzell. «Et c’est alors que j’ai rencontré Sepp» continue Evelyn avec un sourire rayonnant sur tout le visage. Il est arrivé ce qui devait arriver et Evelyn est restée à Appenzell.

 

Aujourd’hui, Evelyn Manser est mariée et mère de trois enfants. Son mari et elle dirigent ensemble une exploitation agricole à Schwende, où ils élèvent des vaches laitières et des moutons. Et en parallèle, Evelyn est le guide d’Appenzell. «J’aime en particulier les visites en anglais» nous dit-elle. Elle a été élevée dans un milieu bilingue et ses multiples rencontres passionnantes avec les hôtes d’Appenzell lui font vraiment plaisir. «Les visiteurs sont toujours surpris par toutes les coutumes et traditions que nous continuons d’entretenir» poursuit-elle. 

 

«Le pays, c’est l’endroit où vit ma famille»

Pour les vacances, Evelyn aime retourner en Nouvelle-Zélande avec sa famille. Mais entre-temps, Appenzell est redevenu le pays d’origine d’Evelyn. Un pays avec de nombreuses coutumes et traditions qui l’ont accompagnée jusqu’au bout du monde.